mercredi 11 juillet 2012

Le cycle des quintes

Quand je travaille un nouveau voicing, une progression d'accords ou une phrase mélodique pour enrichir mon vocabulaire en impro, j'essaie de le travailler dans toutes les tonalités. Pour cela, j'utilise le cycle des quintes (ou des quartes, ça dépend dans quel sens on le prend).


Schéma du cycle des quintes en français


L'avantage est double :
- c'est plus mélodieux et donc plus intéressant pour l'oreille que de monter ou descendre en demi-tons ou en tons
- c'est très utilisé en jazz, on retrouve des progressions en quintes dans beaucoup de standards (et dans tous les styles musicaux : chanson française, rock, pop...) Le II-V-I est lui-même une progression en quintes descendantes. L’ordre des dièses et des bémols est également basé sur le cycle des quintes.

Je vous renvoie à l’article Wikipedia sur le cycle des quintes ou sa version anglaise qui est bien plus complète encore.

Servez-vous en lorsque vous vous exercez, vous n’en tirerez que des bénéfices.