mercredi 13 janvier 2016

Voicings à deux mains en situation d'accompagnement

Je vais vous exposer ici une technique de voicings que j'utilise assez souvent en situation d'accompagnement.
Lorsque vous vous trouvez en situation d'accompagnement vous avez vos deux mains libres pour "voicer" les accords de la grille. Si un bassiste est présent, votre main gauche n'a pas besoin de jouer la tonique à la basse. Vous pouvez donc utiliser votre main gauche pour faire des "voicings main gauche sans tonique" comme expliqué dans ce précédent article. Maintenant vous ne savez pas que faire de votre main droite. C'est dans cette situation que j'utilise à la main droite des notes simples de l'accord : la tonique et/ou la quinte. Ce qui nous donne par exemple sur un Dm7 :

Voicing main gauche sans tonique :









Et à la main droite on joue la tonique en octave et la quinte au milieu, ou la quinte en octave et la tonique au milieu, comme ceci :




Vous pouvez également écarter les deux mains, et par là-même aérer le voicing, en jouant la main droite une octave plus haut. Cela permet de laisser une partie de la tessiture libre pour le soliste (surtout si c'est un saxophone ténor ou alto)




Ces voicings seront assez appréciés par le soliste pendant son solo sur un standard compliqué car, comme vous jouez la tonique et la quinte, cela lui permettra de parfaitement entendre l'accord et de bien se situer dans la grille.

Ce système vous permettra également d'enchaîner les accords de manière fluide. Par exemple sur un ii-V-I :















Si vous n'avez pas encore travaillé les voicings main gauche sans tonique, vous pouvez remplacer ce voicing par simplement la tierce et la septième. Sur notre précédent ii-V-I ça donnerait ceci :














A travailler dans toutes les tonalités, sur des ii-V-I ou des I-vi-ii-V (comme quelqu'un me l'a suggéré dans un commentaire, j'écris maintenant les degrés sous une forme qui montre la qualité de la tierce : en minuscule=tierce mineure, en majuscule=tierce Majeure).

Bon courage.