mercredi 5 juin 2013

Débuter rapidement en improvisation au piano



Abordons une question récurrente : "La théorie je n'y comprends rien, mais je souhaite apprendre à improviser rapidement et facilement, comment faire ?"
Je peux comprendre les nombreuses personnes qui posent cette question, c'est logique on a envie de se faire rapidement plaisir sans se farcir des heures et des heures de théorie écrite. J'ai envie de vous dire : ça tombe bien ! L'impro est justement quelque chose que l'on apprend principalement par la pratique. La théorie ne sert à rien seule. Alors que la pratique peut vous apporter beaucoup, même sans aucune théorie. J'ajouterais même qu'il faut également beaucoup écouter : écoutez tous les grands maîtres du jazz, et pas seulement les pianistes.

Je vais essayez ici de vous donner quelques conseils pour aller droit au but : improviser !

Commencez par prendre une grille très simple : un blues en Fa. Le blues en Fa est un des plus joués en jam-session.
Petit rappel de ma précédente leçon sur le blues, voici la grille sur laquelle nous allons travailler :
F7 |  - |  - |  - |
Bb7|  - | F7 |  - |
C7 | Bb7| F7 | C7 |


Pour travailler efficacement, avec un accompagnement basse-batterie qui sonne "pro", achetez un Play-A-Long book de Jamey Aebersold. Ici nous aurons besoin de celui-ci :

Blues in All Keys for All Instruments

Ou de celui-ci :

Nothin' but blues : Jazz and rock (1CD audio)

Si les stocks ne vous permettent pas d'acheter un de ces deux livres, en attendant de les trouver, vous pouvez télécharger les versions MP3 du CD d'accompagnement :

Blues In All Keys - Volume 42

Ou :
Nothin' but blues : Jazz and rock


Sachez que vous pouvez jouer avec la balance Gauche/droite pour supprimer l'accompagnement piano, si vous désirez vous accompagner avec des voicings main gauche. Sinon vous laissez comme c'est et vous jouerez superbement accompagné par Jamey Aebersold lui-même !

Laissez tourner l'accompagnement et jouez ce que vous avez envie. Le mieux si vous avez un peu d'oreille musicale est de chanter des petites phrases et d'essayer de les jouer en même temps. Commencez par des phrases simples, courtes et pas trop rapides, idéalement en noires.
Ensuite essayez de jouer des phrases en croches. N'oubliez pas qu'en jazz, lorsqu'on joue sur un morceau "swing" les croches sont ternaires, cela signifie que vous ne devez pas jouer des croches régulières ("binaires") mais plus exactement la première et la troisième croche d'un triolet (encore une fois je théorise, ce n'est pas aussi "exact" que ça, mais nous y reviendrons). Je reviendrai sur cette idée de croches ternaires et binaires et les différentes façons de les appréhender dans une prochaine leçon. Si vous ne comprenez rien de ce que j'ai écrit, faites comme vous le sentez. Si vous avez un peu de feeling et que vous écoutez souvent du jazz, ça ne devrait pas poser de problème, le rythme ternaire vous est imposé par la batterie et l'accompagnement.

Si votre oreille n'est pas assez exercée pour jouer tout de suite des phrases, essayez d'improviser avec les cinq notes de la gamme pentatonique mineure : Fa, La bémol, Si bémol, Do, Mi bémol. Je choisis volontairement la pentatonique mineur car vous pouvez l'utiliser tout le long de la grille (comme la gamme de blues, qui est quasiment la même - avec le Si bécarre en plus).

Si ça se passe bien, vous pouvez ajouter des notes de passage : le Si bécarre justement, et toute autre approche chromatique de ces 5 notes. Vous verrez que certaines créent de la tension, ce qui améliorera votre sensibilité aux tensions/résolutions qui font toute la sonorité du jazz.

Une chose très importante à mon avis est d'essayer de chanter tout ce que vous jouez. Habituez-vous à chanter toutes les notes que vous jouez jusqu'à ce que vous soyiez capables d'inventer des petites phrases et de les jouer en même temps.

Je n'irai pas plus loin pour cette première leçon car pour les plus débutants c'est déjà énorme, et ça peut vous procurez quelques heures d'amusement.
Si vous vous lassez, vous pouvez changer de tonalité, ou intercaler dans ce travail quelques petites séances à jouer ce que vous avez l'habitude de jouer pour vous "aérer" les oreilles.
Ou alors, si vous vous sentez tourner en rond et que vous avez l'impression de jouer toujours la même chose, écoutez quelques blues joués par des maîtres du jazz, ça donnera à votre oreille de nouvelles idées. Vous pouvez écouter par exemple :
  • All Blues sur l'album Kind of Blue de Miles Davis : sûrement un des plus grands albums de l'histoire du jazz ! Ou ici en directement en MP3 : Kind of Blue